X

Découvrir les offres entreprise

OPÉRATION VALIDÉE !

POUR VOTRE INFORMATION...

OUPS, IL Y A UNE ERREUR !

ATTENTION !

bon a savoir

Kintsugi : la technique japonaise pour réparer ses objets déco

Ecrit le 1 févr. 2022 par Rachel

Vous cherchez des idées de décorations originales et écoresponsables, facile et rapide à réaliser pour un anniversaire ou un mariage ?

En tant que restaurateur, hôtelier ou loueur de mobilier, vous cherchez un moyen de réutiliser vos assiettes cassées ou ébréchées ?

 

Vous êtes définitivement au bon endroit ! Sur notre blog, Rachel vous présente une nouvelle idée de déco, rapide et très économique ! 

 

Une pratique japonaise 

Encore peu connue en France, le kintsugi est pourtant une pratique ancestrale au Japon. Derrière ce nom se cache une technique de réparation de vaisselles abîmées. Désormais, si vous cassez par inadvertance l’un de vos chers objets en céramique (mais on peut aussi l’utiliser sur d’autres matériaux), oubliez la colle forte ou la poubelle. Au contraire, laissez parler votre esprit créatif et penchez-vous sur la technique du kintsugi.

 

Venant de Kin (Or) et Tsungi (Jointure), le kintsugi est accessible à tout le monde. Encore faut-il être patient et méticuleux. Dans l’art de vivre japonais, on ne confond pas vitesse et précipitation.

 


 

 

Le fonctionnement

Tout d’abord, on rassemble les différents morceaux que l’on va ensuite recoller un à un avec la laque « Urushi », soit une résine issue de la sève d’un arbre. La résine va être appliquée sur l’objet que l’on souhaite réparer.

 

Puis on laisse sécher, et on gratte l’excédent s’il y en a. Avant l’étape finale de la décoration, de nombreuses étapes intermédiaires sont nécessaires, le polissage, puis le laquage des fameuses traces de résines. De manière à recréer le fameux effet doré, on utilisera de la poudre d’or (de la poudre d’argent, de platine ou de la poudre pigmentée d’or), à imprégner sur la dernière couche de laque.

Plat réparé avec de la colle dorée
 

N’ayez pas peur si toutes ces étapes vous prennent du temps. Certains experts jugent qu’il faudrait près d’un an pour réaliser un kintsugi dans les règles de l’art. De plus, dans la méthode traditionnelle, il faut un certain taux d’humidité pour faire « sécher » la laque. Pas d’inquiétude cependant, des produits existent dans le commerce pour remplacer la laque traditionnelle japonaise, qui sèchent beaucoup plus rapidement.

 

Bon à savoir

Attention tout de même, cette colle ne convient pas pour un usage alimentaire, elle est donc à réserver aux objets de décoration comme les vases.

 


 

Le kintsugi s'inscrit dans la pensée japonaise du wabi-sabi qui invite à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaites et atypiques. On trouve ça particulièrement poétique, à Tcheen, de redonner une seconde vie aux objets brisés en augmentant leurs valeurs grâce à leurs "cicatrices".
 

 

N'hésitez pas à nous envoyer vos créations à l'adresse : bonjour@tcheen.com ou sur les réseaux sociaux avec le #tcheendeco ! 🙂


Partagez
X

Merci de compléter le formulaire pour télécharger la ressource

Articles similaires

Votre adresse a bien été enregistrée !

Besoin d'un coup de pouce ?

Appelez-nous (ou SMS) +(33)7 56 99 30 34

Horaires : Lundi à Vendredi 9h - 18h00 Écrivez-nous : bonjour@tcheen.com

ou