Nos prestataires
OPÉRATION VALIDÉE !

POUR VOTRE INFORMATION...

OUPS, IL Y A UNE ERREUR !

ATTENTION !

bon a savoir

Greenwashing, et si on lâchait prise ? ☮️

Ecrit le 3 sept. 2021 par Julie

Le greenwashing est un mystère pour vous ? C’est pourtant un procédé courant dans le milieu marketing. On vous explique tout !

 

Qu’est-ce que le Greenwashing ?

En français on dirait « blanchiment vert » ou « verdissage », mais ça ne sonne pas très bien, donc on va garder le terme « greenwashing » !

Le greenwashing est un procédé marketing ou de relations publiques qui permet à une organisation de se donner une image plus verte. Le procéder consiste à déformer les informations communiquées en faveur d’un message plus éco-responsable. Le résultat sera de faire apparaître une action comme écologique alors qu’elle ne l’est pas. In fine, l’organisation dépensera plus de ressources à faire de la publicité verte qu’à réellement mener des actions éco-responsables.

 

Le greenwashing, une fatalité ?

C’est un fait, certains acteurs tentent de tromper le consommateur en envoyant de fausses informations. La fausse publicité a toujours existé et existera toujours. Pour contrer cette pratique, il faut alors se renseigner en profondeur sur l’entreprise, sur ce qu’elle propose, ses actions, ses valeurs pour avoir une idée claire de ses intentions. Le consommateur doit donc rester alerte, en étant notamment tout particulièrement attentif aux messages que l’entreprise va faire passer à travers ses communiqués, que cela soit autour de la publicité, de la presse.

 

Alors, comment démêler le vrai du faux ?

On sait de toute évidence que la fausse communication verte se base principalement sur des phrases généralistes n'évoquent que des concepts et non des solutions. Pour autant, cela voudrait-il dire que pour être véritable et fondée une communication verte devrait toujours être accompagnées de chiffres et de données précises, telle une thèse scientifique ? Nous ne le pensons pas.

Nous pensons qu’il existe deux principales façons de démêler le vrai du faux. On vous donne notre avis :

  1. Enquêter rapidement sur l’entreprise : il suffit de quelques clics pour passer d’une communication légère (type post sur les réseaux sociaux) à une communication formelle et détaillée (rapport d’analyse, charte d’engagement factuelle, dons et/ou actions réalisés en faveur, etc.)

  2. Pendre de la hauteur pour se faire « son » avis : bien souvent, avec un peu de recul et de sens critique, on sait identifier les actions marketings artificielles aux valeurs intrinsèques d’une organisation. Alors pas besoin d’être un grand détective pour se faire un avis sur une marque, faîtes surtout confiance à votre instinct ! Ça va bien se passer

 

Et si on faisait confiance aux marques ?

Chez TCHEEN, on aime beaucoup l’exemple de Vinted. Qui a réussi à inventer un modèle économiquement viable et basé sur un schéma d’économie circulaire. Bien sûr leur modèle n’est pas parfait et peut être critiquable sur de nombreux points. Mais l’objectif de l’écologie est-il de montrer du doigt et de critiquer ? Doit-on se méfier et chercher toujours « ce qui ne va pas » dans le modèle, ou plutôt se satisfaire des efforts et profiter de « ce qui va » ?

 

Quelles sont les pratiques environnementales de TCHEEN ?

Chez TCHEEN, naturellement nous sommes une entreprise de notre temps. C'est-à-dire que nous avons grandi en même temps que la conscience environnementale, nous sommes tous grands aujourd'hui : la conscience environnementale commune et nous ! Alors comment s'y prend-on ? C'est très simple car c'est pragmatique.

 

  • Tout d'abord, lorsqu'un prestataire événementiel souhaite s'inscrire sur la plateforme il doit prendre un rendez-vous téléphonique avec un membre de l'équipe. Cette première étape, point d'entrée sur la plateforme, annonce la couleur sur notre ADN : l'humain. C'est très important pour nous que nous soyons en phase avec nos prestataires. Selon nous, ce n'est pas grave s'ils ne sont pas encore exemplaires d'un point de vue environnemental, tant qu'ils ont l'envie de s'améliorer.

 

  • Dans un second temps, chaque prestataire répond à quelques questions simples, claires et factuelles. Cela nous permet de pouvoir le positionner par rapport à son niveau d'engagement environnemental. L'objectif est triple : primo, que le prestataire prenne conscience d’où il se situe, de ses forces et ses points à améliorer. Deuzio, cela nous permet de procéder à une sélection des prestataires selon des critères minimums. Tertio, cela nous permet de vous informer, organisateurs d'événements, du niveau d'engagement de chaque prestataire via un affichage simple et visuel sur sa fiche prestataire.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cela tombe bien, notre maître mot c'est la transparence ! Alors rendez-vous sur la page notre éthique pour en apprendre davantage, et n'hésitez pas à nous contacter directement pour toute question ou besoin de précision. À bientôt !

 

Pour finir en beauté, on laisse le mot de la fin à notre amie France :

"C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup" # France Gall

Vive la fête et vive la planète !

TCHEEN !

 

Une action presque parfaite c'est quand même mieux qu'une action pas parfaite du tout

 


Partagez

Articles similaires

Votre adresse a bien été enregistrée !