Nos prestataires
OPÉRATION VALIDÉE !

POUR VOTRE INFORMATION...

OUPS, IL Y A UNE ERREUR !

ATTENTION !

bon a savoir

Et si on passait au compost avec la quinzaine du compostage 2021 ?

Ecrit le 3 mars 2021 par Armance et Fanny

On ne sait plus où donner de la tête dans le milieu des composts : lombricomposteur, composteur thermique, rotatif, en bois, en plastique, bokashi... Types, contenances, couleurs, on vous dévoile leurs plus intimes secrets ! Savez-vous qu'un composteur est capable de réduire d'un tiers notre poubelle noire ?

 

Et pour cause, plus de 30% de nos déchets sont des biodéchets (épluchures de légumes, restes alimentaires, gazon, feuilles mortes...). La plupart d'entre eux sont brulés, ou enfouis avec le reste de nos déchets non recyclables. Alors, vu comme ça, ça donne envie d'investir dans un compost ! Voici la quinzaine nationale du compost, deux semaines de découverte et de célébration de cette magnifique révolution écologique qu'est le compostage. On vous explique ce que c'est et surtout comment composter !

 

En quoi ça consiste la quinzaine du compostage ? 

 

" Tous au compost ! " 

 

Nous disent les organisateurs de ce superbe événement qui rassemble toute la France autour du compostage. 

 

En 2020, ce festival national se tenait du 28 mars au 12 avril 2020 et, cette année encore, c'est reparti pour la quinzaine où tout le monde apprend à composter et à en faire une manière de vivre et une habitude à ne pas oublier. L'année dernière, c'était 367 communes inscrites, 511 événements liés au compostage sur cette période et 1810 heures d'animations ! De nombreuses villes et organisations avaient déclaré fêter cet événement avec au moins une animation pour petits et grands. 

 

Sur leur site, il est bien spécifié les bénéfices de cette quinzaine : 

 

  • Possibilité de participer sur cette période de quinze jours à des activités près de chez soi en lien avec le compostage, le zéro déchet et l'écologie 

 

 

  • Participation à des ateliers et conférences sur le sujet du compostage et du zéro déchet 

 

Du coup comment on fait pour composter ?

Composter ses biodéchets c'est :

 

  • Réduire la quantité de déchets dans les poubelles

  • Éviter que les biodéchets composés à 80% d'eau soient incinérés 

  • Assurer un retour au sol de la matière organique au plus près du point d'utilisation

  • Nourrir le jardin et ses organismes vivants avec le compost produit

  • Économiser sur l'achat de terreau et sur la taxe d’enlèvement des poubelles 

 

Testez vos connaissances en matière de compost grâce à ce quiz ! 

 

Composter en appartement ou en ville

En appartement, la première question à se poser est "qu'est-ce que je vais en faire une fois que j'aurai une belle matière noire ?". Composter en appartement est, bien sur, peu courant, mais nous encourageons cette pratique. 

 

Les réponses sont multiples : dans mes jardinières/sur mon balcon, chez mon voisin qui a un super potager, ou encore dans les bacs de mon quartier.

 

Vous pouvez alors opter pour deux types de petits composts :

 

  • Le lombricomposteur : Aussi appelé la Rolls Royce du compost ! Et pour cause, ce n'est pas un moteur V8, mais bien une armée de vers affamés qui réduisent en bouillie vos moindres épluchures. Les avantages : pas de bruit, pas d'odeur. C'est entièrement adapté à la vie citadine. L'inconvénient principal, c'est le volume. Si vous êtes une famille nombreuse, il se peut que vous remplissiez le bac en un rien de temps !

  • Le bokashi, c'est le cousin du lombri. Il profite des mêmes avantages : absence d'odeur et facilité de mise en place. Mais cette fois-ci, ce sont des bactéries EM1 qui font fermenter les biodéchets dans le but d'en réduire considérablement le volume en quelques jours. On en récupère un liquide, appelé "thé de compost", c'est un puissant engrais très bénéfique pour les plantes. On ne récupère par ailleurs pas de compost sec comme celui crée par les lombricomposteurs. Attention, il ne s'agit pas vraiment de compostage.

 

Il s'agit d'une fermentation lactique anaérobie (sans oxygène, alors que le compostage est une transformation aérobie) avec des bactéries spécifiques. Le contenu d'un seau bokashi doit être composté par la suite, quand vous l'ouvrez vous verrez que les biodéchets ont gardé leur apparence et n'ont pas du tout été dégradés. L'intérêt du bokashi est de pouvoir stocker ses biodéchets plus longtemps en appartement, et en agriculture les biodéchets fermentés pourraient avoir des vertues intéressantes (nous avons un groupe de travail qui planche dessus en ce moment). #Réseau Compost Citoyen 

 

Il peut donc être intéressant d'utiliser les deux en parallèle.

Le seul hic : il vous faudra acheter du son de bokashi, bactéries nécessaires à la fermentation. Comptez une dizaine d'euros tous les 4 mois.

 

le compost c'est plus écologique

 

Pour les heureux propriétaires d'un jardin, vous pouvez aussi composter en extérieur !

  • Le silo : l'avantage des modèles en silo (bois ou plastique selon vos goûts, votre budget), est qu'ils sont plus discrets qu'un tas laissé à l'air libre.
    Un joli bac à compost ressemblera à une petite cabane au fond du jardin ! Vous pourrez alors entreposer vos déchets alimentaires pendant de nombreux mois.

 

Pensez à aérer votre compost tous les mois, cela accélérera le procédé.

 

Pour limiter les mauvaises odeurs, vérifier l'humidité du compost. Si elle n'est pas suffisante, des filaments blancs se formeront. Dans ce cas, vous devez arroser votre compost. Si à l'inverse il est trop humide, c'est à ce moment là qu'il commencera à sentir mauvais ! Dans ce cas, ouvrez le bac et laissez le sécher, pensez à bien le remuer.

 

En 6 à 9 mois, le tas aura diminué de moitié et se sera concentré en minéraux et nutriments nécessaires au sol ! Vous pourrez alors l'épandre dans votre jardin pour le bonheur de vos plantes !

 

Mettre ou ne pas mettre, telle est la question !

Nous vous partageons notre check liste juste ici !


Vous y trouverez ce que vous pouvez ou ne pouvez pas mettre dans votre compost. Cette liste est seulement issue de nos expériences personnelles, chacun à l'habitude de nourrir à sa façon son doux compost, alors n'hésitez pas à commenter si vous souhaiter donner plus d'informations sur le sujet !

 

Alors c'est parti, place à l'engrais naturel !

 

compostez !


Partagez

Articles similaires

Votre adresse a bien été enregistrée !